Guillaume Faye (1949-2019), le plus grand des nietzschéens contemporains

Guillaume Faye

𝐏𝐨𝐮𝐫𝐪𝐮𝐨𝐢 𝐆𝐮𝐢𝐥𝐥𝐚𝐮𝐦𝐞 𝐅𝐚𝐲𝐞 𝐟û𝐭 𝐩𝐞𝐮𝐭-ê𝐭𝐫𝐞 𝐥𝐞 𝐩𝐥𝐮𝐬 𝐠𝐫𝐚𝐧𝐝 𝐧𝐢𝐞𝐭𝐳𝐬𝐜𝐡é𝐞𝐧 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐞𝐦𝐩𝐨𝐫𝐚𝐢𝐧 ? (𝐛𝐢𝐞𝐧 𝐚𝐮-𝐝𝐞𝐬𝐬𝐮𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐧𝐢𝐞𝐭𝐳𝐬𝐜𝐡é𝐞𝐧𝐬 𝐝𝐞 𝐝𝐫𝐨𝐢𝐭𝐞 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐞 𝐝𝐞 𝐠𝐚𝐮𝐜𝐡𝐞)

Essentiellement parce qu’il avait compris l’essence évolutive, métamorphique et transformiste de la réalité, des phénomènes du monde, d’où son concept d’archéo-futurisme où il tentait de résumer sa vision du monde. Concept qui interdit d’être pessimiste, et donne une joie intérieure, en assumant la nouvelle réalité du monde occidental.

Contre les tenants de retour en arrière, contre les tenants du modernisme à tout prix, Faye avait compris que l’Occident incarnait 2 pôles : le « matriciel », l’arkhé, l’origine, le dionysiaque (l’archéo) et le promothéisme, le masculin, le bond en avant, les sauts dans le futur (le futurisme).

Contre les nietzschéens de droite traditionalistes, Guillaume Faye savait intégrer la modernité dans ses analyses multi-factorielles.

Contre les nietzschéens de gauche soupe au lait se voilant la face sur la situation de l’Europe actuelle, Guillaume Faye assumait la dimension tragique, dure, violente de la réalité européenne actuelle.

Contre l’analyse d’un nietzschéisme uniquement individualiste, philosophie 68-harde homéopathique à la Onfray, ou égoïsme esthétisant de droite façon Montherlant, Faye avait conçu le « constructionnisme vitaliste » (c.f. toujours son livre « L’Archéofuturisme) où il s’agissait de construire pas à pas son avenir personnel et les communautés auxquelles on se fédère. Concept philosophique qui est une clé essentielle, une méthode adressée essentiellement aux jeunes générations sacrifiées que nous sommes, nous qui partons de rien, et qui avons un monde à reconstruire et qui le faisons pas à pas, étape par étape, brique par brique, mais aidée de la vie qui nous force malgré la pesanteur à nous affilier et à construire, selon nos instincts, nos pulsions certes désordonnées mais qui, au final, donne coûte que coûte, une fois le sang donnée, une oeuvre cohérente (construire dans la vitalité du moment, voici aussi comment Guillaume Faye concevait ses propres livres, à base d’inspirations fulgurantes et souvent d’une traite).

Contre la vision d’un nietzschéisme linéaire et fixiste : Faye avait perçu que Nietzsche voyait la réalité comme infiniment changeante et toujours en état de bouleversement de métamorphoses, et de changements de paradigmes : d’où les revirements successifs de la carrière de Faye, et la diversité de ses oeuvres qui abordaient une multitude de sujets.

Et, enfin, contre la vision d’un nietzschéisme qui ne fait que répéter l’oeuvre de Nietzsche, Faye avait décidé de s’appuyer sur l’oeuvre du grand Allemand pour former sa propre oeuvre, à la façon des vrais et authentiques nietzschéens qu’étaient par exemple Arnold Gelhen, Giorgio Colli, Max Scheler, Drieu la Rochelle, Lucien Rebatet. Nietzsche recommandait de se défaire de son oeuvre pour trouver sa propre personnalité, et il est incontestable que beaucoup de nietzschéens ne le comprennent pas, eux qui récitent leur bréviaire comme des curés leur Bible. Les vrais nietzschéens furent ceux qui, prenant appui sur quelques pensées du grand philosophe, bâtirent leur propre vision du monde, apportant une pierre essentielle, une dimension autre, personnelle et subjective à la philosophie du professeur de Bâle.

Guillaume Faye insistait aussi constamment sur l’importance de la « polyvalence » de l’homme européen, traduisant sa compréhension de la réalité du génie européen, et concept de « polyvalence » qui n’était pas formulé explicitement dans l’oeuvre de Nietzsche, mais que Faye avait mis en étendard de sa vision de l’Homme européen tel qu’il le rêvait, lequel devait être un génie, un inventeur touche à tout, habile à plusieurs compétences. Faye l’incarna parfaitement en ayant joué plusieurs rôles dans sa vie, exercé de multiples talents.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s