Comprendre l’archéofuturisme

Archeofuturism Guillaume Faye

L’archéofuturisme nous dit que nous ne devons n’y rejeter l’hyper-modernité, ni l’archaïsme. Les deux, en Occident, se mêlent.

Il faut, ainsi, apprendre à aimer autant la technologie (une technologie adaptée à nos besoins) de nos villes. Si l’on jette un regard où l’on ne projette pas la « décadence » sur tout ce que nous voyons, mais au contraire apprenons à apprivoiser le monde et à l’accepter, alors la beauté de la technologie, la beauté du flux vital, et technologique (ce que vantant le futurisme de l’artiste fasciste italien Marinetti), alors nous vivrons mieux, avec plus d’intensité, en apprenant à aimer ce qui nous entoure et non à le rejeter comme source de « malheur et de décadence ».

La technologie, bien pensée, nous aide.

Par exemple, en écoutant de la synthwave (genre musical futuriste par excellence) en marchant dans la rue, je suis passé devant un concessionnaire d’autos. Des automobiles Renault ultra modernes, et j’ai été étonné que constater la congruence entre la musique que j’écoutais et cette haute technologie dans les voitures présentées.

Quant à l’archaïsme, les tenants du futurisme poussée jusqu’au bout, et, en général, les citadins détestant la campagne et la Nature, oublie que l’archaïsme, nos campagnes, la vision tellurique des choses est également source de bienfaits, de repos, de calme, de vision élargie, de ressourcements spirituelles (le paganisme met, par exemple, en avant les bienfaits des énergies de la Nature, du Soleil, de la Lune, de la forêt, des océans et rivières. Des activités survivalistes, du bushcraft bien mené, ou simplement des randonnées, des expéditions dans la Nature, sont une ressource également pour l’homme européen qui représente les 2 pôles : sa civilisation est archaïque, ancienne, tout comme elle est, de l’autre côté, futuriste, allant de l’avant dans un mouvement faustien immense et déterminée.

A l’indéterminée de la Nature réponds le déterminé de la technologie, des sciences, de l’ingénierie, de l’architecture, fondement des civilisations qui vont de l’avant, qui bâtissent infiniment car elles vont sans cesse de l’avant.

L’archéofuturisme est, ainsi, un concept à même de nous faire mieux vivre dans le présent, et d’y exercer réellement ses capacités et son pouvoir de transformation, d’amélioration, de visions (futurisme), d’intuitions (archaïsme). A accepter l’hyper-modernité comme l’archaïsme le plus ancien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s